Test de la montre GPS TomTom Multi-Sport

Test montre GPS TomTom Multi-Sport Blog course à pied

 

     La montre GPS, c'est l'accessoire du coureur qui sait très vite devenir indispensable : difficile de s'en passer une fois qu'on y a goûté ! Après avoir mesuré mes premières sorties avec le podomètre intégré à mon iPod - sympa, mais pas tellement précis - j'ai décidé d'investir dans un outil plus adapté. Mon choix s'est porté sur la TomTom Multi-Sport, que je vous propose de découvrir !

Portrait de famille

 

     La gamme de montres GPS pour le sport de TomTom a le mérite d'être simple. Lorsque j'ai achetée la mienne en juillet 2015, deux modèles étaient proposés. Le premier, la Runner, destinée uniquement à la course à pied, et le second, la Multi-Sport, avec en plus des fonctionnalités pour la natation, le vélo, et tout autre sport en extérieur. Chacun de ces deux modèles était décliné en une version "simple" et en une version intégrant un capteur de fréquence cardiaque au poignet. J'ai opté pour la Multi-Sport simple, l'écart de prix pour se payer le capteur cardiaque étant (très !) important.

     Fin 2015, la marque a renouvelé sa gamme. Un seul modèle vient remplacer les deux précédents : la Runner 2, aussi appelée Spark. Il s'agit en réalité d'une Multi-Sport légèrement modifiée. Le design a été un peu affiné, et des fonctions de suivi d'activité (nombre de pas dans la journée, sommeil...) ont été ajouté ; c'est dans l'air du temps. En revanche le support vélo qui était inclus avec la Multi-Sport ne l'est plus. Il y a toujours une version cardio, et nouveauté une version avec 3Go pour stocker directement sa musique. Mais pour tout le reste, c'est la même chose que pour la Multi-Sport, donc même si vous optez pour le nouveau modèle Runner 2, ce test devrait vous intéresser ! 

 

  Runner Multi-Sport Runner 2 (Spark)

Course à pied      

x x
Vélo, natation, autres sports   x x
Support vélo inclus   x  
Suivi d'activité au quotidien     x

Prix

 

129€

(cardio 269€)

 

149€

(cardio 299€)

 

149€

(cardio ou musique 199€)

(cardio et musique 249€)

Petit tour du propriétaire

 

     Les montres TomTom ont un format particulier, elles se présentent sous la forme d'un boitier totalement détachée du bracelet qui viendra se loger dans celui-ci lorsque vous la porterez. La manipulation se fait très facilement, mais les premières fois mieux vaut le faire au dessus d'une table, on ne sait jamais.

 

 

     Dans la boîte on retrouve la montre, un bracelet (fin ou large), le câble de connexion USB, le support vélo et la documentation.

 

     La montre offre un écran plutôt large sur toute sa partie supérieure, avec un affichage blanc sur fond noir précis et bien lisible. Une zone tactile sur le côté droit est matérialisé par trois points, elle permet notamment d'activer le rétroéclairage de l'écran. Quant à la partie inférieure de la montre, elle présente une excroissance qui correspond à l'antenne GPS, entourée de quatre boutons qui permettent de se déplacer dans l'interface. Et c'est tout, c'est plutôt simple !

     Le bracelet, large dans mon cas, est effectivement très large, presque autant que la montre. À porter cela ne gêne pourtant pas, et les nombreux trous permettent à la peau de plutôt bien respirer. Plusieurs couleurs sont disponibles, de façon pourquoi pas à accorder son bracelet à sa tenue. Comptez quand même 25€ l'unité.

     La présence du support vélo est un vrai plus, qui a malheureusement disparu avec la Runner 2, pourtant vendue au même prix. Si les fonctions de suivi d'activité au quotidien ne vous intéressent pas, la Multi-Sport reste donc un choix intéressant. Le format particulier de cette montre, détachée du bracelet, en fait un vrai compteur GPS de vélo une fois positionnée dans son support.

     Enfin le câble USB prend la forme d'un dock sur lequel on vient glisser la montre. Simple et efficace.

Fonctionnalités particulières

     

     Outre la synchronisation classique avec l'ordinateur et le câble USB, vous pourrez aussi synchroniser la Multi-Sport avec votre smartphone et l'application TomTom MySports, et ce sans fil grâce à la technologie Bluetooth. Pratique par exemple en vacances si l'on n'a pas son ordinateur avec soi. Je n'ai pas testé cette fonctionnalité donc je peux dire qu'elle existe, mais pas si elle fonctionne ! 

 

     Pour éviter que vous ne restiez planté de longues minutes dans le froid à attendre que votre montre ait déterminé sa position, TomTom a prévu une fonctionnalité intéressante : le QuickGPS. Celle-ci permet à votre montre lorsqu'elle est connectée à votre ordinateur ou votre smartphone avec internet de récupérer la position des satellites GPS pour les prochains jours, et ainsi de calculer plus rapidement votre position. Je fais ainsi en sorte de brancher ma montre à mon ordinateur tous les trois jours environ, pour toujours profiter de cette localisation rapide.

 

     Enfin, même si vous n'avez pas opté pour la version cardio avec le capteur au poignet intégré à la montre, vous pourrez si vous le souhaitez utiliser la montre avec une ceinture cardio-fréquencemètre. Attention, il existe deux systèmes sans-fil pour ces ceintures : Bluetooth et ANT+. La Multi-Sport utilise la technologie Bluetooth, il faudra donc choisir une ceinture adaptée, par exemple le Wahoo TICKR.

Naviguer dans les menus, démarrer une activité

 

     Toute la navigation s'effectue grâce au pavé directionnel de la montre, ce qui est assez pratique et intuitif. La touche de droite permet d'avancer dans le menu/de valider un choix, la touche de gauche sert à revenir en arrière. Le touches haut et bas permet d'aller vers... le haut et le bas ! Intuitif je vous disais.

     L'écran d'accueil/de veille affiche l'heure et la date. Notez qu'il est impossible d'éteindre la montre, elle affichera donc toujours cet écran, même rangée dans un tiroir. À partir de l'écran d'accueil vous trouverez :

-   à gauche, les informations sur l'état de votre montre : batterie, mémoire, QuickGPS.

-   en bas, les réglages : profil de l'utilisateur, rétroéclairage, verrouillage...

-   à droite, l'écran pour lancer une activité : course, vélo, natation...

-   en haut, rien !

 

     Lorsque vous choisissez une activité, un écran d'attente est affiché. La montre commence à chercher le signal GPS, et vous indique "Partez" lorsqu'elle est prête. Pendant ce délai vous pouvez afficher l'historique de vos derniers entraînements (touche du haut), ou accéder aux réglages propres à l'activité : données affichées sur la montre et mode d'entraînement. Une fois ces réglages effectués et le signal GPS acquis, appuyer sur la touche de droite pour démarrer le chrono.

 

     Durant une activité, trois informations seront affichées simultanément sur votre écran. Elles peuvent être choisies parmi un large panel : heure, distance, chrono, vitesse (km/h), allure (mn/s), vitesse ou allure moyenne, calories, etc. Les deux premières informations sont écrites en petit - il faut de bons yeux, surtout quand on s'agite en même temps - en haut de l'écran. Une fois en chemin, vous ne pouvez plus les modifier, il faut les choisir avant de partir depuis l'écran d'attente. La troisième donnée affichée par votre montre est écrite bien plus gros, au centre de l'écran. Vous pouvez changer ce qui y est affiché en cours d'activité en faisant défiler avec les touches haut et bas la liste des possibilités.

 

     Lorsque vous avez terminé, une pression sur la touche de retour en arrière (gauche) vous permet de revenir à l'écran d'attente tout en mettant l'activité en pause. Une nouvelle pression sur la touche gauche met un terme à l'activité et l'enregistre, vous faisant revenir à l'écran d'accueil.

     Voici un petit schéma pour résumer tout ça :

Test montre GPS interface TomTom Multi-Sport Runner Blog

Les modes d'entraînement

 

     Différents programmes d'entraînement sont disponibles pour chacune des activités, et comme ils sont plutôt bien pensés et utiles il serait dommage de s'en priver. Pour sélectionner le mode d'entraînement, choisissez une activité, puis accédez aux réglages de celle-ci depuis l'écran d'attente. Passons en revue les possibilités.

 

Aucun. Choisissez cette option pour n'utiliser aucun programme spécifique d'entraînement. Votre montre enregistre simplement votre activité et affiche les données correspondantes.

 

Objectifs. Si votre but est de réaliser une sortie de 10km (ou plus, ou moins, ça ne marche pas qu'avec 10 km !), et pas un mètre de moins, ce mode est fait pour vous ! Sélectionnez la distance, et démarrez l'activité. Un nouvel écran est disponible, à droite de l'écran d'activité. Il affiche un diagramme circulaire qui se remplit avec le pourcentage de votre objectif que vous avez effectué. La montre vous préviendra à 50%, 90%, 100%, et éventuellement 110% si vous vous sentez pousser des ailes ! L'objectif défini peut prendre la forme d'une distance, d'une durée ou d'une quantité de calories brûlées.

 

Intervalles. Si vous envisagez d'investir dans un montre GPS c'est sûrement que vous pratiquez la course à pied de manière régulière. Et si c'est le cas, vous devez forcément être déjà familiers avec les séances de fractionnéComment ça "non" ..?! Le mode intervalles vous permet de gérer facilement ces séances. Définissez une durée ou une distance pour l'échauffement, pour l'entraînement rapide, pour le repos et pour la récupération, ainsi qu'un nombre de répétitions de séries rapide/repos. Des alertes vous préviennent ensuite à chaque transition. J'utilise régulièrement ce mode, qui convient très bien pour des séances simples de fractionné. Mais si vous souhaitez plus de contrôle, par exemple pour programmer une séance pyramidale, c'est malheureusement impossible.

 

Tours. Si votre parcours comprends plusieurs boucles, vous pouvez choisir ce mode pour évaluer votre performance sur chacune d'elle. Choisissez alors l'option "Manuel", et à chaque fin de boucle appuyez sur la touche droite ou la touche de rétroéclairage pour indiquer que vous avez terminé un tour. Deux autres options sont disponibles pour définir des tours constants, en "Distance" ou en "Durée". Personnellement j'utilise presque toujours le réglage "Tours - Distance - 1km", et ainsi ma montre m'indique à la fin de chaque kilomètre la durée qu'il m'a fallu pour le parcourir.

 

Zones. Vous définissez ici un intervalle de Vitesse, d'Allure, de Fréquence cardiaque ou de Cadence dans lequel vous souhaitez vous entraîner. Notez que pour pouvoir utiliser les deux derniers il faut avoir une ceinture cardiaque pour le premier, et un capteur de cadence sur son vélo pour le second. Durant l'entraînement, la montre vous prévient si vous sortez de la zone cible. Un graphique à droite de l'écran d'activité montre l'évolution de votre entraînement par rapport à cette zone cible. C'est pratique pour ne pas courir trop vite par exemple, lorsque l'on s'entraîne pour une longue distance.

 

Course. Ce mode est original et très sympa, puisqu'il permet de faire une course virtuelle contre une de ses précédentes activités, ou une de celles pré-enregistrées (par exemple 10km en 50'). Un écran à droite de l'écran d'activité affiche une représentation de cette course. Il vous indique si vous (flèche noire) dépassez ou non votre adversaire (flèche grise), et quel est l'écart. Ce mode est idéal pour tenter de battre votre record sur une distance !

 

Test montre GPS TomTom Multi-Sport Runner Blog

Certains modes ont un affichage spécifique sur un écran à droite de l'écran d'activité. De gauche à droite : Objectifs (option Distance), Zones (option Allure), Course.

     

     Tous ces modes sont très sympas, et permettent de s'adapter à différents types d'entraînements ou de courses. Leur principal problème à mon avis est qu'il est impossible d'en utiliser plusieurs simultanément. Il faut choisir, et donc renoncer. C'est bien dommage, car même lorsque je fais la course contre un entraînement antérieur j'aimerais pouvoir profiter du rappel de mon allure à chaque kilomètre du mode Tours.

 

Courir avec la Multi-Sport

 

     Baskets aux pieds et montre au poignet, une fois le signal GPS acquis c'est parti pour courir avec cette Multi-Sport. Après plusieurs mois d'utilisation, j'ai pu me faire mon avis. Disons-le tout de suite, globalement en ce qui concerne la course à pied c'est du tout bon pour cette TomTom. La montre est légère et se fait facilement oublier, malgré la largeur du bracelet. La donnée principale affichée sur l'écran est très lisible, ce qui est un peu moins le cas des deux autres. J'ai la chance d'avoir de bons yeux donc pour moi pas de souci, mais si votre vision souffre de quelque défaut il sera peut être difficile de lire ces informations tout en courant.

     L'acquisition du signal GPS est relativement rapide. L'utilisation du QuickGPS permet à celle-ci de se faire plus rapidement, mais ce n'est toutefois pas un gage d'instantanéité. Le délai varie de quelques secondes à une ou deux minutes, jamais plus dans mon cas. Une fois en chemin, le suivi GPS est très bon, je n'ai jamais constaté de perte de signal, ni d'aberration sur le tracé.

 

Test montre GPS TomTom Multi-Sport Blog course à pied

 

     Ma seule critique pour la course à pied concerne l'accéléromètre, qui est bien présent dans cette montre, et utilisé pour courir sur un tapis, mais qui est désactivé lors d'une course en extérieur. C'est à mon sens un défaut, car l'accéléromètre peut être utile pour continuer à évaluer la distance parcourue lorsque le signal GPS est indisponible, par exemple dans un tunnel, ou en début de sortie pour commencer à courir sans attendre l'acquisition du signal. Cette complémentarité GPS/accéléromètre existe sur certains modèles concurrents, et malheureusement pas sur cette Multi-Sport.

 

     J'utilise tous les modes d'entraînement plus ou moins fréquemment, du mode course assez amusant au mode intervalles qui permet de se simplifier la vie sur les séances de fractionné. Dans chacun de ces modes, lorsqu'un évènement se produit la montre vous averti avec une vibration et un signal sonore. Leur intensité est bien calibrée, ce qui permet de ne pas rater de notification.

 

 

     Je n'ai pour le moment pas eu l'occasion de tester la fonction de course en intérieur sur tapis qui est proposée. Pas de GPS pour celle-ci,  pour évaluer la distance parcourue la montre utilise l'accéléromètre, qu'il faudra au préalable calibrer.

 

Faire du vélo avec la Multi-Sport

 

     S'il est bien sûr possible de laisser la montre au poignet pour faire du vélo, à l'usage on se rend vite compte que c'est n'est pas ce qu'il y a de plus ergonomique. Heureusement TomTom nous a gâté avec un support vélo qui permet de transformer la montre en véritable compteur GPS. Tout simple mais bien fichu, il est facile à installer, proposant deux réglages et un matériau élastique pour s'adapter à n'importe quel cintre. La montre est bien protégée, et parfaitement fixée, donc pas de risque de la perdre en route, même pour les VTTistes. Et cette position est bien plus accessible qu'au poignet, pour lire et faire défiler les informations à l'écran en cours d'entraînement.

 

Test montre GPS TomTom Multi-Sport Blog course à pied vélo

 

     Tous les modes d'entraînement disponibles en course à pied sont aussi accessibles en vélo, même si pour ma part je ne les ai jamais utilisés. Il est également possible de coupler la Multi-Sport à un capteur de cadence (Bluetooth) pour obtenir des données supplémentaires sur son entrainement.

 

 

     La technologie GPS est moins réactive, notamment lors des changements de vitesse, que celle des compteurs classiques de vélo qui décomptent les tours de roues. Il faudra donc faire avec un décalage de quelques secondes. Autre donnée qui intéresse les cycliste : l'altitude, et le dénivelé. Seule la Multi-Sport cardio intègre un altimètre, mais pas la Multi-Sport simple. C'est plutôt déroutant car une fois le modèle cardio installé dans le support vélo vous ne profitez plus du capteur cardiaque intégré. Il faudrait donc garder la montre au poignet, mais alors les données sont peu lisibles... Bref, il y a un peu conflit d'usages. Si vous optez pour le modèle simple, vous ne pourrez pas profiter des données d'altitude en cours de sortie, mais elles seront bien disponibles une fois la montre connectée à votre ordinateur.

 

     Néanmoins la Multi-Sport constitue un bon compteur de vélo qui offre l'avantage de pouvoir revoir son trajet et consulter le dénivelé englouti en fin de sortie.

 

Nager avec la Multi-Sport

 

     La Multi-Sport est étanche et offre un mode pour vous suivre dans vos activités de natation en piscine. Notez que c'est aussi le cas de la version cardio, mais que sous l'eau le cardio-fréquencemètre ne fonctionnera pas. Avant de commencer à nager vous devrez indiquer la longueur de la piscine. En effet, pas de signal GPS en piscine, et c'est donc l'accéléromètre qui prend le relai. Celui-ci enregistre vos mouvements de bras ainsi que le nombre de demi-tours que effectuez dans la piscine. Cela permet à la montre de calculer le nombre de longueurs effectuées, la distance parcourue, ou encore la vitesse de déplacement. Difficile pourtant d'être prévenu tous les kilomètres par exemple, car dans l'eau on ne perçoit presque pas les notifications (vibration et son).

 

     Autre donnée calculée par la montre : le score SWOLF. Cette donnée peu connue - j'ai fait douze années de natation sans jamais en entendre parler - est calculée comme la somme de la durée en secondes et du nombre de mouvements de bras effectués pour parcourir une longueur de piscine. Si vous nagez 50 mètres en 40" et avec 37 coups de bras votre SWOLF sera ainsi de 77. Ce score quantifie l'efficacité de votre nage, plus il est bas et plus vous êtes efficace. C'est une donnée qui peut être intéressante pour pousser à améliorer sa technique de nage, et pas uniquement sa performance chronométrique, ce qui paraît être une meilleure solution sur le long terme, mais qui n'est pas forcément facile à mettre en place lorsque l'on s'entraîne seul.

 

Test montre GPS natation nager TomTom Multi-Sport Blog

 

     Si la Multi-Sport décompte vos mouvements de bras, elle n'est en revanche pas capable de différencier les quatre nages, comme le font certains modèles concurrents dédiés spécifiquement à la natation. Elle n'est pas non plus capable de détecter les pauses entre deux longueurs ; si vous vous arrêtez, la durée correspondante est reportée sur la longueur suivante. Outre le SWOLF, c'est donc essentiellement la distance totale parcourue lors de la séance que vous fournit la montre, à partir du nombre de demi-tours détectés. En nageant avec cette montre, j'ai pu constater une grande sensibilité de l'accéléromètre, qui lui permet de n'oublier presque aucun virage.

     Malheureusement, cela le conduit aussi à en trouver là où il n'y en a pas. Ainsi des écarts de nage, par exemple un mouvement de brasse sur une longueur en crawl pour s'arrêter derrière un autre nageur, sont interprétés comme des demi-tours, ce qui conduit la montre à une surestimation de la distance parcourue (et de la vitesse sur ces longueurs tronquées). Ce problème est décrit sur d'autres modèles de montres, et tient sûrement plus de la technologie utilisée que de la Multi-Sport elle-même. Reste que cela peut fausser largement vos données d'entraînement.

     Pour mon premier entraînement en piscine avec cette montre, j'ai nagé 2 km en bassin de 50m, dans les quatre nages, sans précaution particulière sur mon style de nage/virages. La Multi-Sport m'a finalement décompté 2,6 km, soit 30% de plus (!). J'ai retenté plus tard l'expérience en bassin de 33m (oui ça existe, et non ce n'est pas pratique !), avec un entraînement de  3,036 km au cours duquel j'ai fais attention à ne pas changer de nage en cours de longueur, et à bien marquer mes virages. A la sortie, la montre m'affichait 3,04 km. Miracle ? En réalité, les erreurs se sont compensées : 4 virages non détectés, et 4 virages rajoutés. C'est mieux, même si ce n'est pas encore tout à fait ça ; certes la distance est bonne, mais c'est un coup de bol, et la vitesse, elle, est biaisée.

 

     Enfin, comme toutes les montres de natation, le fait qu'elle soit portée au poignet la rend incapable de comptabiliser les longueurs effectuées en jambes, par exemple avec une planche. Mais là où d'autres prévoient la possibilité d'ajouter manuellement ces longueurs en cours d'entraînement, aucune fonctionnalité de ce genre n'est prévue sur la Multi-Sport. Si vous faîtes des jambes, cela n'apparaîtra nul part.

 

     Pour moi le bilan est donc sans appel. Si l'idée de comptabiliser facilement les kilomètres parcourus en piscine me séduisait, j'ai pourtant vite déchanté. La méthode de décompte des longueurs de bassin vous impose une nage "parfaite", régulière et sans pause ni mouvement parasite, au risque de voir vos données largement faussées. Même si cela tient d'avantage à la technologie utilisée qu'à ce modèle de montre, reste que, pour moi, la Multi-Sport est quasi-inutilisable pour nager en piscine, et elle ne m'accompagne pas lors de ces entraînements.

 

 

Si vous souhaitez quand même nager avec la Multi-Sport, j'ai dégoté un site qui pourrait vous intéresser, pour corriger manuellement les erreurs de votre montre. C'est par ici !

 

 

Test montre GPS natation nager TomTom Multi-Sport Blog

 

     Pour ceux qui souhaitent utiliser cette montre pour nager en eau libre, aucun mode spécifique n'est prévu. Mais l'activité Freestyle remplit très bien ce rôle (vous pouvez aussi l'utiliser pour toute autre activité : ski, canoë, chien de traineau, etc.). Ce mode utilise le GPS, et est finalement exactement le même que les modes Course ou Vélo, si ce n'est qu'il permet de ne pas enregistrer l'activité comme une course à pied ou une sortie à vélo, mais comme "autre". Comme pour les autres activités, vous pouvez choisir les trois données affichées à l'écran.

 

     La technologie GPS ne fonctionne pas sous l'eau, ainsi on constate que dès que la montre est immergée de quelques centimètres elle perd le signal. Elle pourra donc uniquement enregistrer vos positions successives lorsqu'elle sera hors de l'eau à chaque passage de bras, avant de le perdre à nouveau. Heureusement la durée très courte d'un mouvement de bras est suffisante pour que la Multi-Sport retrouve sa position, même si cela se fait avec plus ou moins de précision. Votre trace finale sera donc plus chaotique que votre parcours dans l'eau, et la distance en sera ainsi plus ou moins surestimée. Ce problème n'est pas spécifique à la Multi-Sport mais touche toutes les montres GPS. Cette montre est donc une bonne solution pour nager en eau libre, en gardant à l'esprit que cette activité est impossible à mesurer précisément avec la technologie GPS.

 

Test TomTom Multi-Sport montre GPS nage eau libre Blog

Sur cette boucle mesurée à 360m, le tracé est assez lisse et reflète bien la réalité. La courbe de vitesse est en revanche difficilement exploitable.

Faire du triathlon avec la Multi-Sport

 

     Cette montre est l'une des moins chères à permettre le suivi de la course à pied, du vélo et de la natation, et paraît donc être un très bon choix pour les triathlètes qui ne veulent pas se ruiner avec les modèles haut de gamme indiqués pour ce sport, vendus entre 400 et 500€. Mais si la Multi-Sport gère les trois sports pris séparément, elle ne propose malheureusement pas de mode dédié au triathlon. C'est vraiment dommage, car la montre a pourtant tout ce qu'il faut, il suffirait d'une mise à jour du logiciel interne pour ajouter un mode dédié à la pratique de ce sport, qui permettrait d'enchainer facilement les disciplines. Mais malgré les nombreuses requêtes des utilisateurs sur le site de la marque depuis la sortie de la montre, une telle mise à jour n'a jamais été proposée, et ne le sera sûrement jamais.

 

Test montre GPS TomTom Multi-Sport Blog Triathon

 

     Si vous voulez tout de même utiliser cette montre pour vous suivre dans un triathlon, deux solutions s'offrent à vous. La première consiste à enregistrer chaque activité séparément au moyen du mode approprié : Freestyle pour la natation - puisque c'est en eau libre, Vélo et Course. C'est tout à fait faisable, même si cela oblige à quelques manipulations à chaque transition. Cependant avec cette technique vous n'aurez pas la mesure du total de l'épreuve, donc difficile de surveiller le chrono pour battre un record. Autre inconvénient, vous n'aurez pas d'informations sur vos transitions.

 

     La deuxième solution, et celle que j'utilise, consiste à suivre l'ensemble du triathlon en activité Freestyle. L'idéal aurait alors été d'utiliser le mode d'entraînement "Tours - Manuel", pour marquer un nouveau tour à la fin de chaque activité et transition, et donc suivre à la fois les données du tour en cours et les données du total de l'activité. C'est ce qui se rapproche le plus d'un mode triathlon natif, mais malheureusement cela ne fonctionne pas à cause d'une particularité de la Multi-Sport. En effet, pour marquer un tour manuel durant une activité il faut soit appuyer sur la touche directionnelle de droite, soit toucher la zone tactile de rétroéclairage à coté de l'écran. Mais cette zone tactile est sensible non pas vraiment au toucher, mais aux différences d'humidité. Elle se déclenchera donc à chaque coup de bras lors de la partie natation, marquant un nombre considérable de tours inutiles. Et même sorti de l'eau, le simple fait de l'effleurer, ou votre souffle humide, risque de déclencher un nouveau tour. Il suffirait de pouvoir désactiver ce bouton tactile dans les réglages de la montre, mais cette option n'a pas été prévue par TomTom. Impossible donc de ruser avec le mode "Tours - Manuel", il faudra se contenter de l'activité Freestyle, sans mode d'entraînement.

 

     Une fois votre course terminée, vous récupérerez un unique fichier GPS que vous pourrez toujours scinder avec un site internet dédié (comme celui-ci) pour analyser séparément chaque partie de votre triathlon. Cette Multi-Sport pourra donc vous suivre lors d'un triathlon, mais est bien moins adaptée que les modèles haut de gamme spécifiques des marques concurrentes. Et si vous visez l'Ironman, c'est cuit, les 8h d'autonomie en suivi GPS seront insuffisantes !

 

Test montre GPS triathlon TomTom Multi-Sport Blog

Ma trace globale obtenue en Freestyle après le cross-triathlon de Jablines

Exploiter les données sur TomTom MySports

 

     Une fois votre sortie terminée, après des étirements et une bonne douche, ou avant pour les plus impatients, il est temps de connecter la montre à un ordinateur pour faire le bilan de votre séance. Il faut pour cela avoir créé un compte sur le site TomTom MySports, et avoir installé le logiciel TomTom MySports Connect. Ouvrez ce dernier et branchez votre montre puis attendez quelque secondes pour synchroniser les données. Vous les retrouverez ensuite sur le site TomTom MySports. Celui-ci est simple d'utilisation et l'interface est réussie, réactive et plutôt jolie.

 

     Trois onglets sont proposés. Le premier intitulé "Aperçu"affiche la liste de toutes vos activités par ordre antéchronologique. Vous pouvez aussi choisir de n'afficher qu'un certain type d'activité, par exemple que la course à pied. Vous trouverez également sur cette page vos totaux à vie dans chacune des activités. Et c'est tout !

 

     Un clic sur une activité permet d'accéder au détail de celle-ci, en trois parties. Vous aurez la possibilité de renommer l'activité, de la supprimer, ou de la mettre de côté pour faire la course plus tard (voir la section sur les modes d'entraînement). La première partie offre un récapitulatif des principales données : distance, durée, vitesse ou allure, calories, dénivelé positif. La seconde partie affiche votre tracé sur un fond de carte, ainsi que le temps de parcours de chaque kilomètre et éventuellement de chaque tour. Enfin, la troisième partie est réservée à l'affichage de différentes courbes : vitesse, allure, altitude (éventuellement fréquence cardiaque, ou cadence).

 

Test montre GPS TomTom Multi-Sport Blog site MySports

La page de détail d'une activité se décompose en trois parties qui s'organisent verticalement.

 

     Le deuxième onglet du site est l'onglet "Entraînement". Il vous permet de gérer les courses que vous souhaitez conserver sur votre montre, pour ensuite pouvoir réaliser une course virtuelle contre celles-ci. Vous pouvez en garder cinq pour chacune des activités suivantes : Course, Tapis, Vélo, Freestyle. À chaque fois, des modèles préenregistrés son proposés, libre à vous ensuite de les remplacer par vos propres entraînements. Une fois votre sélection faite, il faut synchroniser la montre pour que les changements soient appliqués.

 

     Enfin, le troisième onglet intitulé "Progression" constitue une sorte de journal d'entraînement, et vous permet de voir la quantité de sport réalisée (tous ou un sport particulier) sur une période (année, mois, semaine). Vous aurez également accès aux données totales correspondant à l'activité et à la période sélectionnées. Il vous sera possible de créer des objectifs en terme de nombre, distance ou durée chaque semaine ou chaque mois. Par exemple deux sorties de course à pied par semaine, ou 150km de vélo chaque mois.

 

La navigation sur TomTom MySports s'effectue au moyen de trois onglets : Aperçu, Entraînement et Progression.

 

     Le site mis en place par TomTom est donc agréable et assez simple à utiliser. Son utilisation est indispensable pour profiter de la fonction course virtuelle. Pour le reste, les possibilités offertes sont un peu limitées. Heureusement, rien ne vous empêche d'utiliser un autre site ! Il en existe de nombreux dédiés au suivi des activités sportives et à même d'exploiter pleinement les informations fournies par votre montre GPS. Pour ma part j'utilise essentiellement Strava, qui permet des analyses poussées pour le vélo et la course à pied, et offre un aspect communautaire très motivant. Son autre avantage est qu'il n'est pas lié à une marque de GPS, et donc qu'il sera donc toujours utilisable si vous changez de fabricant pour votre matériel.

     Pour utiliser Strava, ou un autre site, il suffit d'y créer un compte, puis de choisir d'y exporter automatiquement les données depuis les paramètres du logiciel TomTom MySports Connect.

 

Conclusion

 

     Après plusieurs mois d'utilisation, je ne regrette absolument pas mon achat. TomTom fournit avec la Multi-Sport un produit de qualité à un prix compétitif, capable de vous suivre dans un large panel d'activités sportives. Cette montre se révèle très agréable et complète pour la mesure et le suivi de la course à pied ainsi que des sorties vélo. Des modes d'entraînement originaux et bien pensés constituent une force de ce modèle, et viennent faciliter votre préparation.

     Le mode Freestyle vous permet quant à lui de suivre tout type d'activité sportive, parmi lesquelles le triathlon, grand absent des activités supportées nativement par cette Multi-Sport. Il s'agit d'une solution de rechange, qui est tout de même appréciable lorsque l'on ne souhaite pas dépenser près de 500€ dans un modèle dédié. Dommage qu'un bouton tactile impossible à désactiver vienne en limiter les possibilités d'utilisation.

     Seul gros raté, le mode natation en piscine souffre d'un manque de précision qui le rend à mon sens presque inutilisable. Celui-ci est vraisemblablement dû en grande partie à la technologie utilisée (accéléromètre) plus qu'à la montre elle-même, donc si vous êtes nageur avant tout, réfléchissez à deux fois avant d'investir dans ce modèle, et plus généralement dans une montre dédiée à la mesure de cette discipline.

 

     Mais pour tous les autres, à commencer par les coureurs qui souhaitent occasionnellement utiliser leur GPS pour des sorties à vélo, la Multi-Sport est un choix véritablement intéressant. Si vous préférez le suivi d'activité au quotidien à la présence du support vélo, alors sa remplaçante la Runner2 est toute indiquée. Que vous soyez débutant ou confirmé, cette TomTom au positionnement moyenne gamme vous offrira toutes les fonctionnalités nécessaires à votre préparation. Les sportifs avancés lui préféreront quant à eux un modèle plus perfectionné, offrant d'avantage de possibilités de personnalisation des entraînements.

 

Si après la lecture de ce test vous avez encore des questions à propos de la Multi-Sport, n'hésitez pas à me les poser en commentaire !


À lire aussi

Test ceinture cardio Wahoo TICKR Blog course à pied
Triathlon de Paris 2015 Blog


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    fred @ montre-gps (dimanche, 15 mai 2016 18:01)

    merci pour ce joli test ! bon cont

 

Un kilomètre à pied

 

Blog

running, triathlon

 

2015

 

PARTAGE  &  SUIVI

.....................................................

Pour ne rien rater, suivez

Un kilomètre à pied sur Facebook :

Ce blog vous plaît ? Partagez-le !

 

L'AUTEUR

.............................................

Aurélien, sportif

et grand amateur

de bouviers bernois.

Un kilomètre à pied - Blog running triathlon trail course à pied